in Europe
English

Consultance sur la protection des enfants concernés par la migration (French)

2018-09-25

Termes de référence pour la conduite d’un état des lieux et la conception d’une boîte à outils sur l’accompagnement protecteur des enfants concernés par les migrations

Programme « Enfants et Jeunes en Migration »

Dans le cadre du programme « Enfants et Jeunes en Migration », Tdh-Lausanne cherche une équipe de consultants pour procéder à un état des lieux sur la mise en œuvre de son approche clé, l’Accompagnement Protecteur des Enfants, et développer une boîte à outils afin d’aider les équipes terrain dans l’opérationnalisation de cette approche.

1. Présentation de Terre des hommes

Créée en 1960, Terre des hommes est une organisation suisse qui construit un avenir meilleur pour les enfants démunis et leurs communautés grâce à des approches novatrices et des solutions concrètes et durables. Active dans plus de 35 pays, Tdh développe et met en place des projets terrain qui permettent d’améliorer la vie quotidienne de plus de deux millions d’enfants et de leurs proches, notamment dans les domaines de la santé et de la protection.

Terre des hommes met actuellement en œuvre des activités dans le cadre de sept programmes, dont un programme « Enfants et jeunes en Migration ». Ce programme est mis en œuvre en Afrique, en Europe, en MENA, et dans une moindre mesure, en Asie et en Amérique latine.

En outre, le secteur Protection transversale vient en appui et gère des chantiers au sein des programmes, avec notamment un focus sur le renforcement des systèmes de protection de l’enfance, approche sous-tendant ces différents programmes, l’appui psychosocial et le travail social. 

2. Contexte et justification

La théorie du changement du programme Migration, vise à assurer que les enfants et jeunes concernés par la migration (ci-après EJCM) soient traités avec équité et dignité, réalisent leur droit d’être protégés tout au long de leur parcours migratoire, et saisissent des opportunités de développement. A cette fin, trois chemins de changement inter liés ont été identifiés :

  1. Les acteurs formels et informels assurent que les EJCM accèdent à leurs droits tout au long de leur parcours migratoire ;
  2. Les EJCM ont accès, de manière efficace, aux services appropriés et de qualité pour leur protection et leur développement ;
  3. Les cadres sociaux, légaux et politiques adressent de manière positive les droits et besoins des EJCM aux niveaux local, national, régional et global.

Ces changements seront réalisés à travers  différentes stratégies identifiées par le programme, qui seront mises en œuvre dans l’esprit de l’approche clé du Programme, qui est l’Accompagnement Protecteur des Enfants (APE).

Dans le contexte des migrations des enfants, l’Accompagnement Protecteur des Enfants consiste en un travail d’accompagnement social des enfants (accompagnement direct) ou de leur entourage (indirect) dans le but :

  • de prévenir les risques liés à la mobilité des enfants (notamment la déscolarisation, la perte d’identité civile, l’exploitation, la traite et la maltraitance, etc.) ;
  • d’aider les enfants mobiles à améliorer leur situation, accéder à leurs droits, mieux vivre et se développer conformément à leur intérêt supérieur ;
  • de porter assistance aux enfants victimes d’exploitation, de traite et de maltraitance ;
  • de rendre l’environnement communautaire et institutionnel des enfants mobiles plus protecteur le long de leurs itinéraires.

Cette approche a été développée en Afrique de l’ouest depuis le début des années 2000 et le concept a été clarifié dans un document inter-agences adopté en 2011, « Quelle protection pour les enfants concernés par la mobilité en Afrique de l’ouest ? Nos positions et recommandations ». Terre des hommes a opérationnalisé l’approche à partir de 2011, à travers plusieurs projets nationaux et sous régionaux en Afrique. En parallèle, Tdh met en œuvre des projets sur la protection des enfants et jeunes migrants en Europe, en faisant référence de plus en plus, à l’APE comme approche centrale.

Toutefois, des difficultés existent au sein des équipes pour mettre en œuvre l’approche d’une manière harmonisée. Ainsi, plusieurs initiatives ont été prises par Tdh ces dernières années pour clarifier et rendre plus concret le cadre conceptuel :

  • La rédaction du document « La valeur ajoutée de l’APE », en 2014, ayant pour objectif de démontrer en quoi l’APE se distingue, va plus loin que les approches « classiques » du travail social, et quelles sont ses stratégies de mise en œuvre ;
  • La conception de fiches techniques, en 2018, offrant de la guidance technique sur l’application de l’approche APE dans les différentes activités mises en œuvre par Tdh et/ ou ses partenaires.

Dans un souci d’approfondir davantage l’expertise de Terre des hommes- Lausanne et de ses partenaires, et de garantir une harmonisation de la compréhension et de la mise en œuvre de l’approche au sein du programme « Enfants et Jeunes en Migration », dans les différentes régions, il a été décidé de procéder à un état des lieux sur la mise en œuvre de l’approche, avec un focus particulier sur l’Afrique et l’Europe, et à la conception d’une boîte à outils sur l’APE.

Les pays concernés par l’approche APE et dans lesquels Tdh a une activité importante sont les suivants :

  • En Europe : Albanie, Kosovo, Roumanie, Moldavie, Grèce, Ukraine, et le bureau régional de Budapest en Hongrie (qui dirige des projets régionaux sur l’ensemble de l’Europe)
  • En Afrique : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Guinée Conakry et le Golfe de Guinée (Bénin, Togo, Ghana, Nigeria, Cote d'Ivoire)

3. Objectifs de la consultance et approche

Objectif général :

Procéder à un état des lieux sur la mise en œuvre actuelle de l’approche « Accompagnement protecteur des enfants », dans le cadre des projets Migration en Afrique et en Europe, et concevoir une boîte à outils pour la mise en œuvre de l’APE sur le terrain.

Objectifs spécifiques :

  1. Disposer d’un état des lieux sur la mise en œuvre de l’APE, dans tous ses éléments, dans le cadre du programme « Enfants et Jeunes en Migration », et notamment en Afrique et en Europe, identifiant et analysant les outils existants utilisés par les équipes pour la mise en œuvre de l’APE ; analysant clairement la compréhension des membres des équipes et des partenaires de l’approche ; et identifiant les facteurs de réussite et les obstacles pour la bonne opérationnalisation de l’APE, les bonnes pratiques et les leçons apprises, ainsi que les besoins de guidance technique pour l’opérationnalisation de l’APE, de manière harmonisée et contextualisée.
  2. Disposer d’une boîte à outils à l’intention des staffs du terrain de Terre des hommes et de ses partenaires de mise en œuvre, devant servir de guidance technique et pratique pour l’opérationnalisation de l’APE dans les différents contextes d’intervention du programme « Enfants et Jeunes en Migration ».

Approche :

  • Le processus, tout au long de la consultance, devra être très participatif :
    • D’un côté, partir des connaissances des équipes de projet/ des délégations, qui mettent en œuvre cette approche depuis plusieurs années et qui sont donc les mieux positionnés pour identifier les facteurs de succès ainsi que les difficultés, et les besoins concrets de guidance technique ;
    • De l’autre côté, partant des enfants eux-mêmes, bénéficiaires et autres. L’approche APE est par excellence une approche partant de l’enfant même en tant qu’acteur de sa propre protection et celle de ses pairs. Les points de vue des enfants sur la mise en œuvre de l’approche, et leurs recommandations pour sa concrétisation sur le terrain, est essentiel pour assurer que l’état des lieux correspond aux besoins réels et aux aspirations des enfants, et que la guidance technique permettra aux équipes de terrain (Tdh et partenaires) ainsi qu’aux organisations des enfants et jeunes de créer une véritable valeur ajoutée dans leur travail de protection des enfants migrants, à travers la mise en œuvre de l’APE. L’implication des enfants et jeunes dans la conception des outils est considéré comme indispensable.
  • Il est également important de s’assurer d’être à la fois, concret et global. En d’autres mots, les constats et recommandations faits lors de l’état des lieux doivent au besoin être contextualisés pour être directement utiles pour les équipes, et en même temps l’équipe de consultants devra dégager des éléments communs des différentes missions de terrain, concernant les bonnes pratiques et les difficultés, afin de pouvoir produire une boîte à outils utile à plusieurs pays et même régions.
  • Les outils devront être pratiques et accessibles pour les équipes de Terre des hommes ainsi que pour les partenaires, y compris les organisations d’enfants et de jeunes. L’inclusion d’outils child-friendly sera donc très importante. Les outils doivent être facilement adaptables aussi aux différents contextes d’intervention de Tdh (différentes régions ; contextes de développement- d’urgence).
  • La conception de la boîte à outils dit partir de l’existant. Certains outils et guidances opérationnelles existent déjà, par exemple sous de formes génériques, au sein de Tdh (par ex sur la gestion des cas ; sur le renforcement des capacités ;…). Tant que possible, il sera question de les améliorer et/ ou contextualiser si pertinent. La proposition d’outils complètement neufs doit donc être conditionnée par l’absence d’outils sur certains aspects.
  • La boîte à outils doit être conçue pour être « vivante » : dans sa méthodologie, elle doit proposer des solutions pour actualiser régulièrement les outils, en favorisant les techniques et technologies adaptées au contexte.

4. Méthodologie

Ci-dessous sont décrites les étapes clés de la consultance. Une proposition technique détaillée, décrivant la méthodologie (approches, techniques, étapes, chronogramme) sera proposée par les consultants et validée en commun accord.

Les étapes proposées peuvent être modifiées ou combinées.

Phase 1 : Conduite d’un état des lieux sur la mise en œuvre de l’APE

  1. Briefing avec l’équipe Tdh (comité de suivi technique) et finalisation du choix des pays ciblés et de la méthodologie
  2. Desk review : Révision des documents suivants (liste non exhaustive- Tdh mettra à disposition un grand nombre de documents au début de la consultance):
    1. Plateforme Mobilités, « Quelle protection pour les enfants concernés par la mobilité en Afrique de l’ouest ? Nos positions et recommandations », 2011
    2. F. Boursin, « La valeur ajoutée de l’APE », Tdh, 2013
    3. Fiches techniques sur l’APE, Tdh, 2018
    4. ToC Migration, Tdh, 2018
    5. Guide de Formation des acteurs sociaux de la protection de l’enfance sur les compétences clefs pour l’accompagnement des enfants vulnérables ou victimes de violence et leurs familles
    6. Retour et Réintégration, Document de positionnement, Terre des hommes, 2018.
    7. Programme Outcome Indicator Framework (section sur la migration), Tdh, 2017
    8. Politique de (ré)integration de l’enfant, Terre des hommes, 2009.
  3. Entretiens avec des personnes ressources clés : Responsable du Programme Migration ; Conseillère protection/ psychosocial ; Coordinateurs régionaux du programme Migration en Afrique et en Europe ; Conseiller Régional Protection en Afrique ; Coordinatrice du programme protection au Burkina Faso
  4. Missions terrain dans des pays d’intervention identifiés en commun accord entre Tdh et l’équipe de consultants : observation directe, entretiens, focus groupes, ateliers d’échange et/ ou de restitution,…
  5. Rédaction d’un premier draft de rapport d’état des lieux
  6. Intégration des feedbacks du comité technique et finalisation du rapport d’état des lieux, avec conclusions et recommandations par pays et pour le programme Migration au niveau global, y compris des orientations pour la boîte à outils à développer

Phase 2 : Conception d’une boîte à outils sur l’APE

Sur la base du rapport de l’état des lieux, conception d’une boîte à outils pour faciliter la mise en œuvre de l’approche APE par les équipes et partenaires de Tdh sur le terrain.

7. Atelier(s) de révision (pour les outils existants) et conception des outils, avec l’implication de personnes ressources clés de Tdh, staff terrain, enfants et jeunes, représentants d’acteurs communautaires et institutionnels clés

8. Production d’un premier draft de la boîte à outils

9. Intégration des inputs et production du deuxième draft de la boîte à outils

10. Pilotage de la boîte à outils sur le terrain et intégration des derniers amendements

5. Livrables

  1. Une proposition technique finale pour la conduite de l’état des lieux
  2. Un rapport d’état des lieux de la mise en œuvre de l’APE en Europe et en Afrique, par Tdh et d’autres partenaires clés, incluant des constats et recommandations
  3. Une boîte à outils à l’intention du staff de Tdh et de ses partenaires sur le terrain, incluant au moins des fiches techniques (à l’instar des fiches techniques sur l’APE développées par Tdh en 2018 ; exemples de sujets à traiter : renforcement des capacités ; participation des enfants ; accompagnement social personnalisé ; prise en charge d’urgence ;…), un module de formation de formateurs sur l’APE, et un set d’outils child-friendly (directement utilisables par les enfants et jeunes eux-mêmes ; en privilégiant les supports audiovisuels, les jeux éducatifs, l’utilisation de TIC…)
  4. Une proposition de  modélisation pour le renforcement de capacités des équipes  Tdh et des partenaires sur l’APE et la boite à outils, avec une trame du contenu (durée et contenu formation présentiel/ méthodologie, coaching, etc.)

6. Rôles et responsabilités

Les  consultants

  • Fournir les différents livrables tels que convenus dans le contrat
  • Communiquer de manière régulière avec le comité de suivi technique sur les avancées du travail, formuler des questions et suggestions, signaler d’éventuelles difficultés dans la mise en œuvre de la consultance

Tdh

  • Assurer le bon fonctionnement du comité de suivi technique en charge de suivre le processus, la prise de décision et s’assurer de la bonne communication – mobilisation en interne
  • Fournir la documentation et l’information nécessaire (documents existants, coordonnées personnes ressources,…)
  • Participer aux séances de travail et revoir les supports écrits délivrés par les consultants
  • Faciliter la communication du/ des consultant(s) avec les différentes parties prenantes et veiller à  la mobilisation des équipes sur le terrain pour les missions de terrain et le pilotage de l’outil
  • Faciliter l’organisation logistique des missions sur le terrain.

7. Modalités

  • Lieu de travail et missions :

Les consultants seront basés dans leur pays de résidence, et feront des missions dans des pays d’intervention de Tdh, notamment en Afrique de l’ouest (Bénin et/ ou Togo et/ ou Burkina Faso et/ ou Mauritanie et/ ou Mali) et en Europe. Les consultants travailleront à domicile ou si possible,  dans  les bureaux de Terre des hommes dans leur pays de résidence, selon leur convenance. Ils pourront aussi être amenés à faire des missions au siège de Tdh.

  • Durée :

La durée proposée est de 20 semaines, avec une estimation d’un total de jours prestés d’environ 70, le chronogramme définitif sera finalisé avec les consultants sélectionnés. La consultance sera terminée quand tous les produits seront livrés par les consultants et validés par Tdh.

  • Date de démarrage : de préférence, début octobre 2018

En cas de missions, les frais seront payés par Tdh selon le règlement interne de l’organisation (billet d’avion + per diem + hébergement).  Les déplacements sur le terrain et l’organisation des sessions de travail, entretiens, focus groupes,… sur le terrain seront également facilités par Tdh.

8. Profil (compétences et expériences) recherché de l’équipe de consultant(e)s

  • Expertise senior en protection de l’enfance et en travail social
  • Expérience confirmée dans les études, recherches terrain, capitalisations et/ ou états des lieux, ainsi que dans le développement d’outils de guidance technique
  • Expérience de travail en Europe et/ ou en Afrique de l’ouest
  • Bonne connaissance et pratiques des méthodes de recherche/ travail participatives adaptées aux enfants et aux jeunes, dans le domaine de la protection de l’enfance
  • Bonne connaissance de la thématique Migration
  • Excellente connaissance du français et de l’anglais, parlé et écrit
  • Esprit analytique ; dynamique ; capacité de travailler de manière indépendante et organiser son travail ; esprit de collaboration
  • Familiarité avec l’approche APE un atout

9. Procédure pour le recrutement

Merci d’envoyer votre offre méthodologique (méthode, approches, techniques, étapes, proposition de chronogramme) et financière, composée également d’un CV et d’une lettre de motivation indiquant clairement votre expérience, à l’adresse suivante : vincent.tournecuillert@tdh.ch

Les candidatures en équipe sont fortement encouragées.

Un échantillon de travail similaire pourra être demandé en complément.

Délai de soumission : 7 Octobre 2018